IoT - un marché en pleine ébullition
Architectures innovantes - Articles

IoT - un marché en pleine ébullition

Dans notre précédent article, nous avons introduit l’Internet Of Things (IoT) et ses cas d’applications phares.

Les quelques lignes ci-dessous vous dressent un portrait de la chaîne IoT et de ses acteurs. Historiquement plutôt réservé à un marché de niche exploité par un écosystème de startups, le marché de l’IoT est en complète effervescence depuis plusieurs années.

Pour y regarder de plus près, prenons chacun des trois grands segments principaux qui le compose.

Les objets connectés

Le marché des objets connectés pour les particuliers est dominé par les startups qui ont su tirer profit de l’IoT dès ses premiers pas. Nous citerons par exemple des acteurs tels que NETATMO, FITBIT, NEST (racheté par Google en 2014) ou encore Withings.

Pour le marché professionnel, on distingue les acteurs historiques du #M2M (Machine to Machine) tels que LeGrand ou Schneider Electric qui ont vu en l’IoT une opportunité de compléter leurs positionnement et se rapprocher encore plus de leurs clients. Mais aussi, des acteurs industriels spécialisés dans le développement et la distributions de capteurs et puces IoT tels que Bosch, Samsung ou encore Siemens.

La connectivité

Sur le volet de la connectivité, le marché est tout aussi divisé, vous vous en doutiez, non ?

D’un côté les réseaux à faible consommation spécialisés pour les besoins IoT nommées #LPWAN (Low Power Wide Area Network) avec deux acteurs ou plutôt deux technologies qui sont massivement déployées sur le marché : Sigfox et LoRa.

#Sigfox, opérateur télécom français crée en 2014 et qui propose sa propre technologie propriétaire.

#LoRa, une modulation des ondes radio open source exploitable par toute entreprise dès lors qu’elle achète des puces de communications LoRa rattaché au réseau #LoRaWan distribué au travers de l’ “#Alliance LoRa”. Cette technologie est exploitée par les grands opérateurs historiques, en particulier Orange et Bouygues Telecom.

De l’autre, les technologies télécom classiques mobiles 2, 3, 4 et bientôt 5G, les réseaux domotiques comme #Zigbee ou #Wave ou encore l’infrarouge, le bluetooth, le Wifi etc.

Nous aurons tout le loisir de détailler les technologies citées et bien d’autres dans notre prochain article dédié à la #Connectivité IoT.

Les plateformes IoT

Le marché des plateformes IoT est certainement celui qui est le plus vaste en terme de représentation et de typologies d’offres différentes.

Quel est le rôle d’une plateforme IoT ? Quelles fonctionnalités critiques doit-elle adresser ?

Domaines d’expertises critiques portés par la plateforme IoT :

  • Authentification et gestion des objets connectés : authentification et gestion des habilitations, appairage et révocation, supervision et monitoring, maintien en condition opérationnelle (mise à jour, maintenance…), référentiel des objets.
  • Collecte, analyse et traitement des données : ingestion du stream de données, traitement par flux / lot, historisation et premier niveau de stockage, corrélation événementielle via des règles définies, gestion de scénarios enregistrés.
  • Exposition des données : gestion événementielle avec des briques externes (SI legacy, plateforme Data Management…), exposition des données (API, Web Services…).


Pour appréhender le marché, divisons les offres en deux grandes familles :


  • Les Plateformes dites “horizontales” ou “généralistes” couvrent les besoins de manière transversale. C’est à dire, mettent à disposition des fonctions et services pouvant être déclinés sur tous (ou presque) les cas d’usages IoT. Ces plateformes deviennent très utiles lorsque l’on multiplie les cas d’usages, nombre et typologies d’objets, réseaux utilisés, points de collecte et d’exposition des données, afin d’en faciliter la gestion au quotidien (règles et processus de « device management », standards de formats de communication, APIs etc.) et permettre de conserver une cohérence globale.

Dans cette catégorie, nous retrouvons tout d’abord les #Pure Players IoT. Mais également les grands acteurs #Cloud qui proposent des offres packagées et brandées IoT se basant sur leurs services managés.

  • Les Plateformes “verticales” disposent d’une expertise sur un secteur d’activité défini (immobilier, télémétrie, santé…). Elles jouent le rôle d’accélérateur métier fort dans l’analyse et l’exploitation des données IoT. Elles disposent par exemple d’algorithmes et de fonctions de traitement complexes pré-intégrées évitant ainsi à leur client de devoir porter ce développement en interne.


Le marché de l’IoT est en pleine effervescence, entre émergence de startups innovantes, rachats et partenariats, développement de nouvelles technologies (objets et communications), les transformations sont constantes. Le marché n’est pas mature, il n’est pas pertinent de tenter d’établir des règles préétablies applicables dans tous les cas.

Aussi, il faut repenser la démarche et rester dans un modèle au plus près des cas d’usages métier ! Dans un contexte marché dynamique, multipliant les cas d’usages, ne conviendrait-il pas de casser les conventions et de s’orienter vers une approche #multi-plateformes ?

Nous tenterons d’y voir plus clair et rentrerons plus en profondeur dans le détail des typologies d’offres, différents hébergements proposés, critères de comparaisons, typologies d’architectures et modèles opérationnels, modèles financiers et bien d’autres indicateurs déterminants dans notre article dédié aux #Plateformes IoT à venir.

Le prochain, et dernier volet de nos articles 360° sur l’IoT mettra en lumière les promesses faites par la technologie… mais nous nous attarderons surtout sur les points d’attention à ne pas négliger.

Et vous, comment appréhendez-vous le marché IoT ?

Nous vous donnons rendez-vous très vite pour la suite de nos articles #IoT.

Stay tuned !


Découvrez les autres chapitres de la série

Baptiste Avanzini et Clément Lefranc

Découvrir également
Découvrir plus d'articles
load