iot dans alimentation
Architectures innovantes - Articles

L’IoT dans la Production & Distribution alimentaire, un allié précieux à cultiver

Clément Consultant Senior

Préparation des champs, culture, traitement, récolte, acheminement, tri, emballage, préparation, … la liste est encore très longue avant que vous ne puissiez déguster votre produit.


Ceci est bien souvent imperceptible du grand consommateur mais les challenges à relever sont innombrables entre le champ et l’assiette.


Challenges d’autant plus compliqués à résoudre avec les enjeux qui courent :

  1. Nourrir 7,7 Milliards d’humain sur Terre avec une tendance à la hausse de 1,2% par an,
  2. Mieux répartir les denrées alimentaires pour éviter les gâchis aberrant et les famines navrantes,
  3. Jongler avec un climat capricieux qui joue avec les extrêmes entre sécheresse et inondation,
  4. Mieux manger avec une exigence réglementaire de traçabilité mais également impulsé par les consommateurs soucieux d’inverser la tendance,


Pour être efficace il faut agir sur chacun des maillons de la chaîne Production – Supply Chain – Vente tout en ayant une approche holistique.


Plusieurs révolutions ont bouleversé ces champs d’activité ces dernières décennies, une autre est en marche il s’agit de l’Internet Of Things.

L’IoT dans le champ : Agriculture 4.0

La production de denrées alimentaires est un secteur critique répondant à notre besoin primaire de se nourrir. Vous, moi, nous sommes désormais tous quasi dépendants de cette production qu’elle soit agricole, piscicole, …


Il faut optimiser les productions tout en respectant dame nature et ses ressources mais également les consommateurs finaux en garantissant une nourriture saine et de qualité.


La culture intensive est toujours très utilisée de par le monde mais aux vues des dégâts engendrés, des méthodes plus respectueuses ont émergé : agriculture raisonnée, durable, biologique, mais elles ne sont pas forcément viables dans tous les contextes (la perte de production pouvant se traduire par une perte de rentabilité sur un secteur déjà difficile et malmené).


IoT-dans-le-champ-Agriculture-4.0


C’est là que les nouvelles technologies et l’IoT entrent en jeu. 


A bien des égards il peut être aberrant et contre nature de barder de capteurs cette dernière.


Et pourtant, quelques capteurs/actionneurs connectés …

  • GPS, 
  • Drone, Robot,
  • Sondes : température, hygromètre, baromètre, ensoleillement, accéléromètre, gyroscope, ultrason, infrarouge, caméra spécifiques 
  • Actionneurs : relais, vanne, …


… bien localisés avec une empreinte faible sur l’écosystème constituent un important levier d’optimisation pour :

  • Prédire la météo (à l’échelle de l’exploitation) et agir en conséquence,
  • Optimiser l’utilisation des ressources (eau, électricité, traitement, nourriture, …) en répondant au juste besoin (en quantité et en temporalité),
  • Déceler les comportements anormaux et les prémisses de maladies pour intervenir en anticipation,
  • Contribuer au bien être animal,
  • Identifier précisément les niveaux de maturation pour récolter au bon moment et limiter les pertes,
  • Préserver la qualité de la marchandise stockée,
  • Connaître en temps réel le stock disponible,
  • Diminuer la pénibilité du travail en automatisant certaines activités,
  • Limiter la pollution, l’usage de la biochimie (pesticide), et l’impact sur la faune et la flore.


La GreenTech rayonne de plus en plus avec des solutions innovantes et diversifiées, que ce soit sur les objets connectés eux mêmes mais également sur les plateformes IoT spécialisées (Sencrop, Libelium, Observant, Agrilab.io, pycno, arable, …).


En France, la valorisation des données Agricoles est lancée, la société API AGRO a créé une place de marché (AgDataHub) permettant aux éditeurs de services digitaux, notamment les start-up, de co-développer de nouvelles applications web et mobiles pour l’agriculture numérique.


Bien que ce paroxysme de la maîtrise de l’environnement et de la réutilisation des ressources en circuit fermé est parfaitement atteint dans les cultures hydroponiques, ces moyens technologiques peuvent trouver leur place dans tous types de production de par leur polyvalence d’emploi et leur facilité de mise en œuvre.

L’IoT dans la Supply Chain : Industrie 4.0

2 tonnes de poissons frais arrivent au port, 1 tonne de fraises sortent de l’exploitation, la course contre la montre démarre pour mettre ces denrées sensibles et périssables à disposition des consommateurs finaux.


La Supply Chain entre dans la danse avec son infrastructure (Entrepôts, chaînes mécanisées, poids lourds, camionnettes réfrigérées, …), ses processus très normés et son lot d’enjeux :


IoT-dans-la-Supply-Chain-Industrie-4.0
  • Comment garantir la chaîne du froid : pas uniquement au niveau du contenant (palette) mais également au niveau du contenu (poisson) lui-même ?
  • Comment géolocaliser mes flux d’entrées/sorties de marchandise ?
  • Comment optimiser le temps de transport et éviter les retards ?
  • Comment automatiser le rapprochement de données entre marchandises commandées et marchandises livrées ?
  • Comment garantir la qualité de mon aliment fragile à son arrivée à destination ?


L’accessibilité, l’autonomie et la performance des capteurs IoT couplés à un réseau 0G (LPWAN) peuvent faire des miracles …

  • Equiper vos moyens de transports et vos containers d’un tracker GPS pour :
    • les suivre en temps réel et adapter les parcours et moyens à mettre en oeuvre en fonction des aléas rencontrés sur le trajet,
    • gérer vos flux intermodaux d’entrée/sortie,
    • garantir la disponibilité de vos moyens de transport pour la prise en charge d’une nouvelle marchandise,
  • Placer des capteurs de températures / hygrométrie dans vos moyens de transport mais également au coeur de la marchandise pour agir au besoin sur les équipements de régulation afin de préserver la qualité des produits et garantir le respect de la chaîne du froid,
  • Installer des capteurs de mouvement et vibration pour déceler le malmenage de vos marchandises et : 
    • agir en conséquence auprès de vos équipes, équipements et partenaires,
    • router la marchandise abîmée sur une voie parallèle plutôt que de la livrer à la poubelle
  • Étiqueter vos Unités de Conditionnement avec des tags RFID pour automatiser l’identification et le calcul de la quantité de marchandises reçues.


… en intégrant cet écosystème IoT au Système d’Information Supply (Warehouse Management System, Warehouse Control System, Manufacturing Execution System), l’ensemble devient connecté, plus efficient et proactif face aux défis et aléas à relever.

L’IoT en point de vente

Malgré la forte progression de l’e-commerce, 90% des ventes sont toujours réalisées dans les points de vente (PDV) physiques.


Ces derniers, en passant leurs commandes de marchandises, se positionnent en clients des deux précédents maillons (Production et Supply Chain). 


Ils ont donc une responsabilité certaine sur :

  • la répartition des produits alimentaires,
  • le gâchis alimentaire 


Mais également des exigences fortes sur la performance et l’agilité des deux précédents maillons pour obtenir de la marchandise de qualité en temps et en heure convenus.


Les points de vente ont finalement trois enjeux fondamentaux :

  • Piloter finement leur stocks pour à la fois : 
    • éviter les ruptures qui engendrent un manque à gagner sur les ventes manquées et une insatisfaction client,
    • éviter le sur-stockage qui coûte cher et peut générer un important gâchis alimentaire
  • Vendre une marchandise de qualité pour…
  • Satisfaire et fidéliser les clients.


Là encore les acteurs de l’IoT ont su cerner ces cas d’usage et proposer des solutions aux Retailers pour optimiser les processus clés de leur métier :

  • Utiliser des racks, étagères, présentoirs connectés afin de connaitre l’état réel des stocks en rayon pour optimiser le processus d’achalandage et de réapprovisionnement,
  • Utiliser des armoires réfrigérées connectées permettant de monitorer finement leur bon fonctionnement afin d’ intervenir rapidement en cas de panne et ainsi éviter les pertes de marchandises sensibles,
  • Remplacer les étiquettes papiers par des étiquettes électroniques connectées afin d’optimiser les processus d’affichage des prix de vente mais également pour afficher des informations recherchées par les consommateurs (traçabilité, ….)
  • Utiliser des caméras connectées (sous réserve d’autorisation) pour analyser la fréquentation, le comportement des consommateurs en fonction de la période et adapter en conséquence les commandes de marchandises,
  • Donner de l’autonomie aux clients pour que leur parcours de courses et d’achat soit agréable et efficace avec des solutions de self scanning, de panier connecté ou de casier connecté pour le retrait de marchandises en Click & Collect.



L’IoT sur chacun des maillons de la chaîne (Production, Supply, Retail) a su s’adapter et décliner des solutions efficaces pour répondre à leurs enjeux propres. Le challenge à relever pour atteindre l’efficience de l’ensemble, réside dans la capacité de chacun des maillons à s’intégrer (partage de données IoT/métier) avec les autres pour créer un écosystème connecté et intelligent au service du “mieux manger” et d’un environnement durable.




Découvrez-en plus concernant l’expertise de Clément : Architectures Innovantes.

Découvrir également
Découvrir plus d'articles
load