Et si l'objectif premier d'un CDO était d'augmenter la valeur des données ?
Transformations Data - Articles

Et si l'objectif premier d'un CDO était d'augmenter la valeur des données ?

Tout comme le Chief Marketing Officer a pour objectif d’augmenter la valeur « client », le Chief Data Officer doit poursuivre le même objectif avec les « données ».


En effet, chercher à augmenter la valeur des données actionne, in fine, tous les leviers auxquels le Chief Data Officier doit s’attaquer. Ce sont ces leviers que nous allons passer en revue ici pour cadencer la feuille de route du CDO.


Angle d’approche ? Les sources de données !


Pour augmenter la valeur des données, il va falloir être capable de la mesurer.


Quel périmètre doit-on mesurer ? Qu’est-ce qui détermine la valeur des données ?


Afin de disposer à la fois d’un périmètre fini à gérer, et des données présentant les mêmes caractéristiques, nous allons mesurer la valeur d’une « source de donnée » (exemple de sources de données : la donnée client dans le CRM, la donnée produit dans le référentiel produit, les opérations de compte dans le système dédié à la gestion des comptes, etc.).


Cela nous donne une première activité clé du CDO : Constituer et faire vivre le référentiel des sources de données majeures de son organisation. Elles vont constituer l’actif qu’il va devoir gérer et faire prospérer.


« Actif », vous avez dit « actif » ?


C’est en particulier en considérant les données comme un actif, que l’on va disposer d’un guide pour établir et développer leur valeur.


Tout d’abord, la valeur propre de notre actif, qui caractérise son état actuel et son potentiel, va se traduire, pour une source de données, par :

  • Son niveau de connaissance : les données sont-elles décrites et leurs caractéristiques partagées au sein de l’organisation ? (exemple : définitions, données personnelles…)
  • Son niveau de qualité : les données sont-elles fiables ?
  • Son niveau d’accessibilité : les données sont-elles facilement accessibles ?
  • Son niveau de fraîcheur : les données sont-elles alignées avec la réalité qu’elles décrivent ?
  • Son niveau de gouvernance : le cycle de vie des données est-il géré ? Avec des rôles et responsabilités définis ?
  • Son niveau de conformité : les données répondent-elles à des cadres réglementaires ?


Ces différentes caractéristiques constituent un premier guide pour le CDO déterminant les domaines d’action à couvrir ou à dynamiser : C’est le plan d’action « Développer la valeur propre »

  • Mesurer et améliorer la qualité des données,
  • Disposer d’un cadre souple et agile de gouvernance des données,
  • Lancer des initiatives pour faciliter l’accès aux données (internes et externes),
  • Rapprocher les cadres réglementaires des données qu’ils couvrent … .


Une fois cette valeur propre établie, encore faut-il la concrétiser : Ce sont les usages qui vont en être fait qui vont permettre d’arriver à ce résultat.


Définissez vos cas d’usages ! 


Cette valeur d’usage va se caractériser de plusieurs façons, qu’il faut combiner pour démultiplier la valeur d’une source de données :

  • Combien de métiers différents utilisent ces données ? Uniquement le marketing ou aussi la conformité, les canaux digitaux, l’écosystème… ?
  • Quelle diversité y-a-t-il dans l’utilisation de ces données ? Uniquement pour du reporting ou aussi pour des usages en temps-réel, des usages opérationnels, des visions 360°, de la détection de fraude… ? 
  • Quels revenus sont générés (ou économies réalisées) grâce à ces données ?
  • Quelle valeur est réalisée dans l’écosystème de l’organisation ? Les données sont-elles uniquement utilisées en interne ou bien participent-elles à un écosystème plus large (partenaires, Open Data, image…) ?


Ces axes de développement constituent un second guide pour le CDO,  déterminant les domaines d’action qu’il doit couvrir ou dynamiser.  : C’est son plan d’action : « Développer la valeur d’usage »

  • Développer une culture Data dans l’organisation afin de favoriser les nouveaux usages et de sensibiliser à la protection des données,
  • Multiplier les activités avec les métiers pour identifier de nouveaux usages,
  • Mesurer et maximiser les revenus et les économies permis par l’utilisation des données,
  • Étendre, jusqu’à l’écosystème de son organisation, ses activités et ses partenariats


Mettre en place les plans d’action que nous venons de lister va permettre de concrétiser à la fois la valeur propre et la valeur d’usage des données. Et nous disposons dès lors d’un critère de priorisation des activités centré sur la valeur.


Et c’est bien là tout l’objet de cette approche consistant à faire de l’augmentation de la valeur des données l’objectif premier du CDO : Identifier les actions concrètes à mener, jour après jour, pour développer la valeur des données, avec des éléments de mesure objectifs.


Vous voilà parés pour augmenter la valeur de vos données.

Découvrir également
Découvrir plus d'articles
load