IoT - Une gouvernance à double niveau semée d'embûches
Architectures innovantes - Articles

IoT - Une gouvernance à double niveau semée d'embûches

Clément Consultant Senior

Qui n’a jamais tremblé lorsque le post-it “Définir le Target Operating Model (TOM)”, alias Gouvernance, lui a été attribué ?


Il s’agit là d’une activité complexe mais pourtant au combien nécessaire pour l’efficacité et la pérennité d’une offre ou d’un service.


La Gouvernance IoT n’échappe pas à ce constat général, la difficulté en est même démultipliée : 

  • l’IoT s’applique à une diversité de Métiers ayant chacun leurs particularités,
  • la chaîne IoT nécessaire à un cas d’usage métier est constituée de nombreux maillons technologiques (cf. notre article IoT Un Marché en pleine ébullition) répartis sur un large spectre de compétences.


Quelle part de responsabilité attribuer aux Métiers / à l’IT ? Comment définir une structure commune transverse à l’échelle de l’Entreprise ? Comment fédérer les initiatives locales pour les encadrer et démultiplier les bénéfices ? Quel RACI peut être mis en place ?

IoT, flagrant délit de franchissement de ligne, de l’Information Technology (IT) vers les Operational Technology (Métier)

Comme nous l’avons évoqué dans notre précédent article, les technologies IoT s’immiscent sur des cas d’usages purement métier assurés jusque là par des Operational Technology.


Les Métiers étaient et sont toujours les sachants sur :

  • Le contexte et les finalités du cas d’application,
  • Les contraintes environnementales applicables (vibration, climatique, form factor, interférence, …),
  • Les données pertinentes à récolter, et leurs fréquences,
  • Les traitements métiers à appliquer sur les données pour obtenir les informations nécessaires au cas d’usage ciblé.


L’IT apporte son expertise sur les différentes couches technologiques :

  • Les infrastructures à mettre en oeuvre,
  • Les objets connectés (ou composant) à utiliser,
  • Les plateformes qu’elles soient on-premise ou en mode PaaS / SaaS,
  • La connectivité (les protocoles réseaux adéquats…),
  • Les best practices et pattern d’intégration pour véhiculer, stocker et partager l’information,
  • La sécurité sur l’ensemble de la chaîne.


De facto, nous identifions rapidement les risques à adopter une Gouvernance portée de façon unilatérale par :

  • Le Métier : solution non pérenne technologiquement ou ne répondant pas aux standards de l’entreprise, solution propriétaire “vendor lock-in”, solution sous-dimensionnée, …
  • L’IT : une couverture fonctionnelle non adaptée aux besoins réels (trou dans la raquette VS Rolls-Royce), une solution trop rigide et peu évolutive au regard des transformations du métier, …


Il y a donc une vraie dualité Métier / IT à mettre en oeuvre au niveau de la Gouvernance.

Une Gouvernance mixte, N approches

Personne aujourd’hui ne saura en mesure de vous conseiller de procéder comme-ceci ou comme celà sans avoir sondé votre existant :

  • Quelle est le degré d’autonomie des entités opérationnelles ?
  • Les métiers disposent-ils de ressources IT propres ?
  • Est-ce que les directives IT sont centralisées ?
  • Les cas d’usages IoT sont-ils déjà bien ancrés en transverse dans l’entreprise ou bien largement isolés ? Est-ce qu’une équipe dispose d’une vision globale sur toutes les initiatives / tous les projets ?
  • Est-ce qu’il y a déjà des affinités à positionner telle entité sur le BUILD ou le RUN de tel ou tels maillons d’une chaîne IoT ?
  • Est-ce que quelqu’un dispose de la vision bout en bout entre le cas d’usage et les moyens IT à mettre en oeuvre pour le traiter ?


Comment renseigneriez-vous les quelques éléments ci-dessous ?



Néanmoins quelques modèles de gouvernance  IoT émergent. Ci-dessous une illustration non-exhaustive :


  • Filière 1 : Miser sur un socle IoT transverse à l’entreprise
    • Le Groupe est un enabler pour les métiers :
      • Le Digital est en charge de la définition de la stratégie IoT Groupe,
      • Le département IT, est responsable de la mise en oeuvre des socles / plateformes IoT (horizontales), d’accompagner et de supporter les métiers dans leurs projets.
    • Les Métiers sont responsables de leurs projets IoT positionnés en verticaux.

  • Filière 2 : Miser sur l’agilité d’une Feature Team pour délivrer des solutions sur mesure
    • Les Métiers sont à l’origine des projets IoT,
    • Le département IT dédie des ressources à l’IoT dans ses différentes équipes (infrastructure, plateforme, réseaux, développement…). Ces ressources s’organisent généralement en Features Teams pour accompagner les projets métiers IoT avec le maximum de réactivité.


Et vous, vers quel modèle vous projetez-vous ?

Les victoires collectives sont les plus belles

La définition d’une Gouvernance est toujours complexe.


L’instruction d’un sujet IoT de bout en bout n’est pas une mince affaire. Cela requiert énormément de compétences technologiques (électronique, hardware, software, en passant par les télécoms…), tout en devant constamment s’assurer de l’adéquation avec la réalité terrain (contraintes mécaniques, etc.). 


De là à dire que définir une Gouvernance IoT est impossible, il n’y a qu’un pas.


Métier et IT doivent travailler main dans la main, le fossé les séparant devant être définitivement comblé.


Adopter une démarche d’Open Innovation (ateliers d’idéation, fablabs, pizza teams…) permettra de casser les silos, de cadrer et d’affiner le “Qui fait Quoi ?” dans cet écosystème en constante évolution.


#Teasing : dans un prochain article nous vous parlerons des différentes stratégies, des positionnements possibles pour mettre sur le marché une Offre IoT.

Découvrir également
Découvrir plus d'articles
load