buildings-cloud
Architectures innovantes - Articles

Le Cloud, un tremplin vers la Transformation Digitale ?

Le Cloud, un tremplin vers la Transformation Digitale ?

Le marché français était en léger retard depuis quelques années sur l’adoption du Cloud. Les entreprises américaines étant les premières à avoir fait le saut dans l’informatique en nuage. Pourtant les derniers chiffres issus du baromètre Markess indiquent une très forte hausse d’adoption depuis 2 ans avec une évolution annuelle tournant autour des 25-30%.

 

Nous avons pu confirmer ce changement lors de notre dernière visite au Salon Cloud Computing World Expo qui s’est tenu Porte de Versailles à Paris.

 

La première raison de ce changement est que pour certains domaines professionnels, les nouveaux standards du marché sont parfois uniquement disponibles à la demande (i.e. Office365 ou G-Suite). De nombreuses entreprises ont fait le choix de migrer leur messagerie et outils bureautiques devenus obsolètes vers des outils de collaboration plus adaptés au monde digital. A ce sujet, les collaborateurs en entreprise sont de plus en plus demandeurs de retrouver le même confort qu’ils ont à la maison : avoir accès à leurs applications depuis internet via différents devices (PC, tablette, portable).

 

Autre exemple, les solutions CRM étaient auparavant dominées par des socles logiciels très lourds à déployer et à maintenir. Beaucoup de sociétés veulent gagner en agilité et souhaitent limiter leurs investissements (CAPEX) en migrant vers des solutions Saas (i. e SalesForce.com). Ceci leur permet de déployer rapidement aux métiers des solutions tout à fait adéquates sans avoir besoin de développer des fonctions spécifiques sur mesure.

 

Comme l’a exprimé Emmanuel Guichet, directeur de la division IT Factory du groupe Total, lors d’une conférence:

« réaliser un projet de 18-24 mois pour concevoir les 20% de fonctionnalités manquantes n’est plus acceptable par la Direction Générale pour ce type d’application ».

Autre effet, inattendu il y a quelques années, le Cloud est vu maintenant comme un levier de croissance. Avec l’arrivée de nouveaux concurrents issus du monde du web, certaines entreprises ont été forcé à prendre des initiatives en dehors de leur business model habituel. Ceci a souvent nécessité la mise en place de nouvelles plateformes pour faire du Big Data ou s’interfacer avec des objets connectés (IoT) pour certains cas d’usages. Or ces innovations se font souvent en mode incrémental voir expérimental et ne justifient pas toujours les lourds investissements nécessaires au démarrage de ces projets. Il peut être pragmatique, comme l’a fait LeBonCoin.frd’externaliser ces briques applicatives afin d’adopter un paiement à l’usage pour mitiger ce risque.

 

Cette même stratégie permet de concevoir et de construire son architecture en mode Agile à moindre frais d’infrastructure sans avoir peur de tout remettre en cause. En fonction de la taille de votre structure, de vos compétences en interne et de la criticité de vos données, il vous restera ensuite de choisir les briques technologiques et le fournisseur Cloud appropriés.

 

Ces nouveaux entrants « disruptifs » ont également une particularité commune : ils ont tous des cycles de développements très courts ! Ils peuvent délivrer des nouvelles fonctionnalités en peu de temps à leurs utilisateurs finaux. Les entreprises traditionnelles se voient forcées d’abandonner leurs méthodes de gestion de projet classiques basées sur des cycles en V.

 

Elles doivent adopter des méthodes Agiles, Lean voire de revoir en profondeur leur organisation pour adopter une culture DevOps.  AXA et la Société Générale, ont toutes les deux déclaré publiquement avoir entamé ces transformations importantes dans le but ultime de réduire leur « Time to Market ».

Les deux sociétés ont été contraintes pour des raisons réglementaires de s’appuyer dans un premier temps sur un Cloud Privé mais ont donné des indications de vouloir aussi s’appuyer sur du Cloud Public dans la mesure du possible. La Société Générale a indiqué avoir fait le choix d’utiliser des containers Docker pour faciliter la migration d’un Cloud à un autre et ainsi avoir un véritable Cloud hybride.

S’appuyer sur le Cloud a un effet bénéfique sur le budget opérationnel (OPEX) de ces entreprises. Cela leur a permis de rationaliser leur nombre de datacenters comme indiqué par la société minière et métallurgique Eramet.

Elles profitent de ces migrations pour revoir leur portfolio applicatif et décommissionner celles avec peu de valeur ajoutée comme le rapporte Thierry Favier, responsable informatique chez eSNCF.

Enfin, toutes celles venues témoigner au Salon ont entrepris de piloter la migration de leur SI Legacy vers le Cloud en tenant compte de deux critères majeurs : la réduction de coût et les risques opérationnels.

 

Le résultat est que pour toutes ces entreprises, s’appuyer sur du Cloud dans leur transformation digitale a été une évidence. Elles ont toutes défini en amont une stratégie de déploiement (Saas, PaaS, IaaS) propre à certains cas d’usages ou besoins fonctionnels. Que ce soit pour couvrir de nouveaux besoins, venir en appui de changement d’organisation et de culture ou pour réduire leur coût tout en se modernisant, elles n’ont pas hésité à franchir le pas !

 

Le Cloud est donc bien un tremplin vers la transformation digitale.

 

Sébastien Grenier-Fontaine

Découvrir également
Découvrir plus d'articles
load