La course vers le Cloud Hybride a commencé
Architectures innovantes - Articles

La course vers le Cloud Hybride a commencé

Depuis quelques années nous observons une croissance rapide du marché Cloud Public. Les offres Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure et Google Cloud Platform (GCP) sont arrivées maintenant à maturité.

Une jeune entreprise ou startup qui cherche à déployer une nouvelle application métier ne va même plus considérer d’acheter ou d’opérer des serveurs dans son data center ou via un hébergeur plus traditionnel.


Afin de répondre à la demande de certaines entreprises, ces trois leaders sur le marché du Cloud Public ont tous sorti ces dernières années une solution permettant le Cloud Hybride. Mais que valent aujourd’hui ces solutions ? A quels cas d’usage permettent-elles de répondre ?


Nous allons tenter de répondre à ces quelques questions dans cet article.

Les différentes stratégies d’adoption ou de migration vers le Cloud

Si, pour certaines entreprises, une stratégie Cloud-First basée sur un seul fournisseur peut paraître tentante, celle-ci n’est pas sans risque comme nous l’avons expliqué dans notre article : Les 5 mythes associés à une stratégie Cloud-First

 

D’autres vont adopter une stratégie multi-Cloud, c’est-à-dire qu’elles vont retenir les services de plusieurs fournisseurs, qu’ils soient SaaS, PaaS ou IaaS, afin de ne pas mettre tous leurs œufs dans le même panier. 

 

Enfin, certaines ont fait le choix d’adopter une stratégie Cloud Hybride, afin d’avoir la possibilité de déployer l’infrastructure : soit sur une plateforme Cloud Public soit  sur leur data center On-Premise, soit sur un Cloud Privé.

 

Nous allons maintenant vous présenter chacune des solutions proposées par ces trois fournisseurs et vous expliquer leurs différences. 

Azure Stack

Azure Stack est un portfolio de produits qui existe depuis 2016 et décliné sous forme de 3 solutions : Hub, HCI, Edge. 

  • Azure Stack Hub vous offre la possibilité de déployer vos applications modernes basées en particulier sur des microservices ou des containers On-Premise. 
  • Azure Stack HCI permet de déployer des ressources compute et de stockage pour des bureaux ou des usines qui nécessitent d’avoir des ressources en locales. 
  • Enfin, il existe aussi Azure Stack Edge pour répondre aux cas d’usages nécessitant des capacités d’intelligence Artificielle  et de Machine Learning en local.

 

Chacune de ces solutions n’a pas tout à fait la même couverture fonctionnelle (et le modèle des prix est aussi différent) que les services Cloud associés. Ces offres viennent sans matériel et celui-ci devra être acheté en sus parmi une gamme certifiée par Microsoft.  

AWS Outpost

AWS a annoncé la sortie de sa solution Cloud Hybride fin 2019. Cela permet d’exécuter les services EC2, EBS, EMR et bientôt S3 en local. La solution comprend l’infrastructure et est livrée sous la forme d’une appliance. A noter que la solution Outpost ne permet pas de déployer ses services sur les autres fournisseurs Cloud Public.

  • AWS Snowflake
    • A noter aussi, ce service qui dans sa version Snowball Edge Storage Optimized permet d’avoir au sein d’un boîtier du stockage par bloc ou objet, de la CPU et un accès à certains algorithmes de Machine Learning. Ceci peut être pratique notamment pour des professionnels dans le multimédia ou la santé ayant besoin de faire des recherches avancées sur le contenu de très large bibliothèques de vidéos ou de photos en local sans avoir à les partager sur des services grands publics sur internet.
  • Anthos
    • La solution de Google est basée sur Kubernetes et permet pour des CloudOps familiers avec cet outil de déployer leurs applications basées sur des microservices à la fois On-Premise et sur d’autres fournisseurs Cloud Public.
  • VMWare
    • Il ne faut pas oublier que, depuis quelques années, Azure, AWS et Google offrent également la possibilité aux clients utilisant la solution de virtualisation VMWare d’étendre leurs ressources sur le Cloud Public.

 

  • IOT
    • Des solutions IOT mixant des ressources en ligne, Edge et On-Premise sont également disponibles mais celles-ci seront l’objet d’un prochain article.

A quels cas d’usage ou problématiques peuvent répondre ces solutions ?

Ces différentes solutions permettant de faire du Cloud Hybride peuvent être intéressantes pour certains cas d’usage. A titre d’exemples, nous pouvons citer :

  1. Tirer parti de ressources compute, stockage et d’analyse sur des sites ayant besoin de croiser des données avec des systèmes de gestion hébergés en local.
  2. Certains sites ou bureaux (ex : des points de vente) ont besoin d’exécuter des traitements critiques nécessitant des temps de réponses presque immédiats. Cela peut aussi être des transactions qui ne tolèrent pas les problèmes réseaux (ex : encaissement des achats clients).
  3. Dans le cas précis d’Anthos ou d’Azure Stack, cela permet de capitaliser sur vos compétences internes et de pouvoir avoir une seule usine logicielle CI/CD pouvant être déployée sur plusieurs plateformes.
  4. Enfin toutes ces solutions peuvent aussi servir comme option pour les applications nécessitant un Plan de Reprise d’Activité (PRA), pour faciliter vos migrations sur le Cloud Public ou pour faire du débordement pour absorber des pics de charge saisonnier à moindre coût.

 

Le revers de la médaille de ces solutions est que souvent seuls les services de base (IaaS, CaaS, certaines briques PaaS) sont proposés. Chaque année, les fournisseurs déploient des centaines, voire même des milliers d’innovations sur leurs propres data centers, dont vous ne pourrez pas bénéficier au fil de l’eau sur votre Stack Cloud OnPremise. Les plateformes Big Data ou e-Commerce ayant le plus besoin d’élasticité et de ressources quasi illimitées ne seront pas de bons candidats pour ce mode de déploiement.

 

 

Il ne faut pas se tromper, si Microsoft, Google et AWS disposent tous d’une solution pour faire du Cloud Hybride, c’est bien parce qu’il y a une forte demande même si cela permet de répondre à des cas d’usages bien précis. En 2017, la taille du marché pour le Cloud Hybride était estimée à 36 milliards $. Les analystes prévoient que celui-ci atteindra 171 milliards d’ici 2025 ! Alors qui gagnera la course pour dominer ce marché ?

Découvrir également
Découvrir plus d'articles
load