DSP2 et OpenBanking table ronde API
Payment Schemes - Articles

DSP2 et OpenBanking, conclusion de la table ronde "API"

Eric Richard

Petite synthèse à chaud des débats de la table ronde organisée par le GT RED (Groupe de Travail Règles, Evolutions & Déploiements) du France Payments Forum. Le thème « Bilan des API DSP2 » était d’actualité quelques semaines après le 14 septembre.


2 heures d’échanges fournis et directs (la règle avait été partagée : « on est là pour se dire les choses… ») entre :

  • 2 banques : Alain BENEDETTI (BNP Paribas) et Dominique BEAUCHAMP (NATIXIS PAYMENT SOLUTIONS) et 
  • 2 TPP : Romain BIGNON (BUDGET INSIGHT) et Mathieu PERE (TINK),

animées par Ludovic VATHELOT (TREEZOR). 


Emmanuel NOBLANC (SAB) avait démarré avec une KeyNote pour poser le contexte.


J’avais la charge de restituer une synthèse pour conclure…


Que retenir à chaud, à la fin des débats ? 


A défaut d’une analyse posée, j’ai surtout retenu la différence de ton entre les échanges sur :

  • la DSP2 et les RTS, vécus par tous comme une contrainte, avec des choix pris dans un contexte et étendus abusivement (par exemple entre Agrégation et Initialisation) et générant des positions défensives
  • l’OpenBanking, avec l’illustration de cas d’usage et d’initiatives, avec un enthousiasme communicatif à l’ensemble de l’auditoire.


Pour commencer, il était utile de rappeler que TPP et ASPSP ont plus en commun que la DSP2 ne le laisse voir : les ASPSP sont aussi des TPP ! Chacun a d’ailleurs noté le caractère schizophrénique de cette double posture des ASPSP :

  • réticence du fait que les API réglementaires sont imposées sans rémunération
  • vs. initiatives des ASPSP dans l’initiation de paiement (pour illustration, les cas d’usage de Natixis Payments Solutions avec Foncia et System U).


Ceci dit, les acteurs ont largement souligné les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des RTS, avec un constat unanime de progrès significatifs depuis le 14 septembre, mais encore aucune utilisation opérationnelle significative des API déployées. Les obstacles sont multiples :

  • Problèmes techniques de stabilité, bien sûr
  • Complexité générée par l’hétérogénéité 
    • Implémentations techniques différentes (malgré les travaux de standardisation menés autour de STET ou de Berlin Group), 
    • Ecarts fonctionnels (divergences de vue sur le périmètre de la règlementation, sur les données requises, mais au-delà sur ce qui apparaît même comme des incohérences de la DSP2 : comment concilier l’esprit de la Directive d’étendre l’offre de service, notamment l’initiation de paiement marchands et la lecture stricte de présenter via API l’équivalent de son offre de Banque en Ligne),
    • Parcours clients variant de 2 à 7 étapes utilisateurs (avec la problématique de SCA), rassemblés dans une offre d’agrégation soulignant les différences de fluidité…
  • Exigence de continuité du service déjà déployé par les TPP, qui ne peuvent basculer sur les API qu’une fois atteint un niveau de fiabilité équivalent aux alternatives actuelles de Direct Access (Scraping, Reverse Engineering).


Et puis, l’illustration de différents parcours utilisateurs et la projection sur les cas d’usage nous ont projeté dans une autre dynamique d’échange, où l’on parlait de :

  • Expérience client,
  • Services à valeur ajoutée,
  • Valorisation de la donnée,
  • Différenciation et avantage concurrentiel,
  • Initiatives bilatérales entre banque et TPP,
  • Modèle économique gagnant-gagnant (la clé du sujet !)…

Le miroir était franchi : 

  • Oubliées les postures défensives et la vision strictement réglementaire 
  • Bienvenue dans le monde concurrentiel, avec « les yeux qui brillent » à l’évocation du potentiel de l’initialisation de paiement (combiné à l’Instant Payment) pour offrir les nouveaux services à valeur ajoutée attendus par le marché (et au fondement de la Directive elle-même…). 

Au final, c’est bien le consommateur qui validera les meilleures offres !


Il faudra donc encore du courage et de la ténacité pour atteindre la conformité à la DSP2, mais la perspective nous projette déjà plus loin, avec un nouvel élan !


But still, it’s a long way… Un chemin que notre Groupe de Travail au France Payments Forum poursuivra et auquel vous êtes invités à contribuer si vous le souhaitez. 


A très bientôt pour un autre événement sur le même thème !

Découvrir également
Découvrir plus d'articles
load